• Educateur.trice spécialisé.e en accompagnement psycho-éducatif

    pars à la rencontre de Michael PIRSON et Jean-François SCHMIT

  • L’éducateur,

    ce travailleur social mandaté par la société

    Selon la définition reprise dans la loi, l’éducateur accompagnateur spécialisé est « la personne qui favorise par la mise en œuvre de méthodes et de techniques spécifiques, le développement personnel, la maturation sociale et l’autonomie des personnes qu’il accompagne ou éduque, exerçant sa profession soit au sein d’un établissement ou d’un service, soit dans le cadre de vie habituel des personnes concernées. »

    Le métier d’éducateur, quels que soient les types d’approches, les paradigmes éducatifs, les publics et les problématiques rencontrées, se pratique dans un collectif de travail. Un service d’hébergement pour personne handicapée, une école, une maison des jeunes, une crèche, un service d’action en milieu ouvert, une entreprise de travail adapté, sont des structures reconnues qui occupent une place bien particulière dans le champ de l’action socio-éducative et culturelle. « Et l’on n’est pas éducateur dans une école comme on peut l’être avec des adultes déficients mentaux ou des jeunes délinquants ; on ne travaille pas de la même façon en milieu ouvert, en service ambulatoire ou en maison d’hébergement », souligne Bernard De Backer pour les « Carnets de l’éducateur ».

  • L'éducation et le secteur social t'intéressent ?

    Apprends-en davantage !

  • Les informateurs de l'OIP :

    A gauche de la photo, Michael PIRSON éducateur spécialisé depuis plus de 20 années dans le secteur du polyhandicap adulte.

    A droite de la photo, Jean-François SCHMIT, formation initiale, éducateur spécialisé. 20 années de pratiques dans le secteur de l’aide à la jeunesse en tant qu’éducateur, chef éducateur, coordinateur et actuellement directeur du Service Résidentiel Général Le Vieux-Moulin.

  • Les contours du métier d’éducateur définis par des lois​

    Une série de dispositions légales encadrent la relation éducative. On citera notamment la déclaration des droits de l’homme ainsi que celle des droits de l’enfant mais aussi la loi sur l’assistance à personne en danger.

    D’autres dispositions légales telles que le secret professionnel relevant du code pénal ou encore la responsabilité civile relevant du code civil sont également d’application.

    Éducateur, un travail relationnel par excellence​​

    Éducatrice dans une structure pour Mena (Mineur Étranger Non Accompagné), madame Hristova se confie aux « Carnets de l’éducateur » : « En tant que travailleur social avec des étrangers, il faut se mettre dans le contexte du pays. Si au pays, le jeune se confie à sa mère, à sa sœur, à sa tante ; dans sa solitude, ici, il doit me parler à moi, l’éducateur. Il faut accepter d’être sa mère, sa tante, sa sœur à un moment donné pour donner la possibilité au jeune de s’exprimer. Par après, c’est à moi de trouver la distance qu’il faut pour travailler, et savoir vers qui l’orienter. »

    Comme le fait remarquer le site web « Carnets de l’éducateur », de toutes les professions dites sociales, celle de l’éducateur est peut-être la plus en « prise directe » avec les dysfonctionnements individuels et collectifs, celle dont la mission essentielle est de créer et/ou de maintenir des liens entre et avec ceux qui se retrouvent en difficulté, en voie de désappropriation de leur existence individuelle et sociale.

    Éducateur, entre observation et socialisation​

    Le métier d’éducateur requiert également de fines compétences d’observateur. C’est de cette manière que le référent éducatif avancera dans sa compréhension de la situation. Il pourra ensuite développer des hypothèses de travail, poser un « diagnostic éducatif » qui lui permettra de choisir les moyens appropriés pour son action au quotidien.

    Au travers d’un repas, par exemple, l’éducateur peut travailler les notions de repères (places à table), d’attente (commencer à manger lorsque tout le monde est servi), de respect des limites (ne pas sortir de table à tout moment), de passage par l’adulte (demander pour être resservi), de communication (échanges avec les autres personnes), de socialisation (manger « proprement »), d’habilités motrices (utiliser ses couverts), de construction d’un projet (que faire après le repas ?), de travail familial (« comment va ton papa ? »), du collectif (mettre la table).

    « On aide les bénéficiaires à améliorer leurs conditions de vie mais on ne fait pas à la place. On accompagne et met en place des outils pour les rendre autonomes. Bref, on les place dans une position d’individu à part entière »

  • Compétences & actions

    • Connaître différentes techniques d’éducation
    • Etablir une relation de confiance avec les personnes
    • Evaluer les situations (individuelle, familiale, sociale, etc.)
    • Respecter les codes déontologiques, éthiques liés à la profession
    • Proposer des activités visant l’émancipation ou le maintien des capacités
    • Animer des groupes
    • Gérer les conflits et les situations imprévues ou de crise
    • Apprendre aux personnes à communiquer de manière non violente et à canaliser leur agressivité
    • Assurer la sécurité, l’hygiène et le bien-être des personnes encadrées
    • Accompagner les personnes dans leurs démarches administratives, leurs rapports avec les services sociaux et la Justice
    • Relayer à une autre personne ou une structure compétente dans le cas d’une problématique spécifique

    Savoir-être

    • Imagination, créativité
    • Facilité de communication
    • Sens de l’écoute et du dialogue
    • Empathie
    • Diplomatie et patience
    • Résistance au stress et maîtrise de soi
    • Maturité affective et remise en question
    • Dynamisme, enthousiasme
    • Organisation, méthode
    • Anticipation et réactivité
    • Facilité d’adaptation et polyvalence
    • Disponibilité, flexibilité
  • Cadre professionnel

    L’éducateur exerce son métier dans des milieux très divers : écoles, internats, services d’accrochage scolaire, établissements pénitentiaires, CPAS, ateliers de formation et/ou de travail, services de prévention, de protection de la jeunesse ou en milieu ouvert. Certains travaillent directement dans le cadre de vie des personnes dont ils s’occupent. On retrouve également des éducateurs dans la rue, en maisons de jeunes ou encore dans des maisons de quartier. D’autres travaillent au sein d’écoles de devoirs et d’alphabétisation, de services de placement familial, de centres de désintoxication, de maisons de repos, de centres pour personnes handicapées, d’hôpitaux ou de crèches. Les éducateurs socio-sportifs peuvent également travailler dans les milieux de loisirs sportifs.

    L’éducateur a la capacité de travailler avec l’ensemble de l’équipe pluridisciplinaire du service, mais est également capable de tisser une relation avec des équipes extérieures, en gardant toujours comme objectif le jeune et son projet.

  • Pose toutes tes questions à Michael et Jean-François

    en rejoignant leur équipe "Microsoft Teams"

  • Formation​

    Engagement, mise à distance, réflexion, expérience pratique, aller-retour réflexif entre la pratique et la théorie,...

    L’apprentissage du métier d'éducateur.trice spécialisé.e suppose, bien au-delà de l’acquisition de savoirs ou de techniques, une véritable maturation de la personne comme être de relations. C’est sur cette base que son savoir-faire professionnel pourra durablement se construire.

    C'est la rencontre concrète des autres qui nous ouvre à nous-mêmes et à la vie en société.

    S'engager personnellement et professionnellement dans la relation aux autres personnes, profiter de tous les moyens qui peuvent supporter cette rencontre, se donner les outils théoriques de compréhension des milieux humains, prendre du recul pour mieux s'y impliquer ... sont quelques-unes des composantes de ce métier.

    La profession d'éducateur spécialisé allie prise en compte de situations complexes et travail relationnel de proximité où l'engagement personnel est premier. La formation qui y conduit doit refléter ces caractéristiques : engagement, mise à distance, réflexion, expérience pratique, aller-retour réflexif entre la pratique et la théorie.

    Dans son activité professionnelle, quel que soit le contexte de travail, l'éducateur spécialisé est toujours confronté à des situations où s'entrecroisent :

    • la commande sociale
    • un contexte social et institutionnel déterminé et souvent complexe
    • une dimension collective (groupe de vie, quartier,...)
    • l'échange individuel avec des personnes en difficultés ou simplement en demande
    • le travail d'équipe
    • la mise en œuvre de moyens et de techniques favorisant d'abord le développement et la créativité des personnes.

    C'est en cela que réside la position fondamentale de l'éducation spécialisée.

     

    UNE MÉTHODE SUSCITANT LA RECHERCHE PERSONNELLE, LE TRAVAIL EN GROUPE

    L’alternance théorie-pratique se module à travers les lieux, les moments, les expériences. La formation vise à favoriser une démarche où l’étudiant, par l’échange avec d’autres étudiants et enseignants, s’approprie, élabore des concepts, construit un savoir-faire lui permettant de réfléchir ses actions, de concevoir des projets en relation et en négociation avec d’autres professionnels.

    Petits groupes, implication dans la vie institutionnelle, articulation pratique-théorie, échanges de travail entre étudiants et formateurs, importance des stages, suivi individualisé, implication d’éducateurs spécialisés dans la formation, liens importants avec les acteurs du terrain, grande place laissée à l’initiative et à la créativité, attention à la personne et à son développement, travail collectif, formation dont les caractéristiques sont construites en miroir avec celles du métier d’éducateur, échanges internationaux.

     

    DES OBJECTIFS À ATTEINDRE : OBSERVER, ANALYSER, FAIRE DES HYPOTHÈSES, CONSTRUIRE DES PROJETS, ÉVALUER

    Les objectifs de la formation visent à développer chez les étudiants les compétences indispensables à l’intervention socio-éducative :

    1. Poser des hypothèses qui permettent de construire des projets orientés vers des personnes et/ou des groupes.
    2. Mettre en oeuvre des moyens et agir en vue du développement des personnes.
    3. Evaluer les actions au regard du développement des personnes et/ou des groupes.

     

    UN REGARD SUR SOI ET SES INTERVENTIONS

    Une formation en éducation spécialisée ne peut faire l’économie d’un regard sur soi comme acteur engagé dans des situations problématiques. La formation a pour objectif de favoriser : l’interrogation, la prise de recul et la capacité d’utiliser, au mieux, ses ressources dans un contexte social donné.

     

    STAGES

    Les stages sont pour l'étudiant l'occasion d'expérimenter ses modes d'intervention, de découvrir ses projets et les valeurs qui les sous-tendent, d'élaborer au contact des personnes avec qui il travaille, des connaissances et un art de faire.

    Le dispositif de la pratique professionnelle doit permettre l'articulation de l'expérience de stage avec son questionnement et son élaboration tant dans un travail collectif que dans un travail individuel. Ce dispositif se présentera donc comme une articulation entre analyse, évaluation et action éducative, articulation dont la visée est de construire des interventions éducatives alliant savoir, créativité et recherche avec des co-intervenants.

    Ainsi, ces différents espaces (stage, séminaire, entretien individuel) doivent permettre aux étudiants de partager, questionner, réfléchir et finalement construire une pratique. L'idée centrale est que ce qui est ramené dans ces différents espaces puisse se retraduire en compétences à développer dans des actions concrètes en stage. En outre, l'étudiant sera attentif au fait de découvrir et d'identifier sa dynamique personnelle et de se situer comme intervenant dans des situations complexes. Ces différents axes de recherche l'engagent à se servir d'un carnet de bord pour la prise de notes régulière.

    SPÉCIALISATIONS ET PASSERELLES

    Diverses spécialisations et passerelles s’ouvrent aux Bacheliers – Educateurs spécialisés.

    La spécialisation en orthopédagogie propose un an de formation complémentaire à des professionnels qui sont amenés à travailler avec des enfants ou adultes en situation de handicap, en difficulté d’apprentissage et/ou de développement.
    D’autres spécialisations et de nombreuses passerelles vers des Masters sont également accessibles aux Bacheliers – Educateurs Spécialisé (ex : Sciences de l’Education, Sciences de la Famille et de la sexualité, Arts du spectacle, Ingénierie et Action Sociales, …). En dehors des passerelles officielles, plusieurs formations universitaires sont également accessibles avec possibilité de réduction de la durée des études.

  • Le Vieux-Moulin

    Fondée en 1989, l’asbl Le Vieux-Moulin, centre d’accueil à Strainchamps est une association de l’Aide à la Jeunesse active dans la province du Luxembourg.

    L’association porte l’agrément de Service Résidentiel Général et a de ce fait pour objet l’accueil, l’hébergement, l’éducation, l’aide socioéducative, c’est-à-dire l’exécution des missions prévues aux arrêtés du Gouvernement de la Communauté Française relatifs aux conditions particulières d’agrément et d’octroi des subventions pour les S.R.G.

    Notre organisation prend en charge 18 jeunes :

    • qui rencontrent des difficultés,
    • dont la santé ou la sécurité est en danger,
    • dont les conditions d’éducation sont compromises par leur comportement, celui de leurs familles ou familiers.

    Notre travail se fonde sur la collaboration et la confiance avec le jeune et ses familiers pour cheminer par des expériences grandissantes à inventer ensemble.

    Nous travaillons uniquement sur mandat et en collaboration avec différentes autorités: Service de Protection de la Jeunesse, Service d’Aide à la Jeunesse et Tribunal de la Jeunesse.

     

    La mission principale de notre service est d’offrir un accueil matériel, éducatif et psychologique au jeune le nécessitant. Le cadre de vie mis en place offre réponse aux besoins primaires des enfants. Cet accueil favorise également la création ou la consolidation du lien d’attachement "sécure". Le lien "sécure", créé par la bienveillance de la prise en charge, permet alors à l’enfant d’avoir une base de sécurité pour l’exploration du monde qui l’entoure. Une fois rassuré sur la permanence de ce lien et sur la qualité de celui-ci, l’enfant/jeune est alors capable de s’ouvrir à l’extérieur et de forger son individualité.

    Au sein de notre service, nous tenterons d’offrir un cadre de vie stable et défini aux jeunes accueillis. Le manque de repères éducatifs jalonne fortement le parcours de vie de ceux-ci. Ce manque de repère est propice à l’apparition d’un lien d’attachement caduque chez l’enfant, ce lien peut prendre la forme de l’évitement, de l’ambivalence ou alors d’un lien désorganisé.

    En plus de répondre aux besoins primaires des jeunes, nous tenterons de l’étayer au maximum dans la construction d’un lien d’attachement à l’autre serein et bienveillant.

    En parallèle, nous offrons une prise en charge permettant au jeune de se définir comme sujet à part entière.

  • Tu souhaites prendre contact avec Michael et Jean-François ?

    Pose-leur toutes tes questions !

  • Une vidéo de la Province de Luxembourg

    objectifmetieronline